PASCAL NOGRÉ

Je suis rentré en apprentissage en couverture en septembre 1989 pour passer un CAP (certificat d’aptitude professionnelle) de couvreur zingueur au CFA aforbat de Belle Beille à Angers, Maine-et- Loire.

J’ai choisi une formation par voie de l’alternance, une semaine au CFA et deux semaines en entreprise.

En juillet 1991, j’obtiens mon CAP COUVERTURE, je sors major de ma promotion.

En septembre 1991, je décide de poursuivre ma formation en m’inscrivant au BP (Brevet Professionnel) couverture dans le même CFA, j’ai l’opportunité de passer en même temps le certificat de l’Ecole Supérieure de Couverture d’Angers, école unique en France et dans le monde et surtout reconnu par nos pères. 

En février 1993, j’obtiens mon BP COUVERTURE, en sortant encore major de ma promotion, ainsi que le certificat de l’Ecole Supérieure de Couverture d’Angers.

En août 1993 je suis présent sous les drapeaux à l’Ecole d’Application du Génie pour une durée de 14 mois, en parallèle le samedi, j’assiste aux cours de Brevet de Maîtrise en lien avec mon métier dont je mettrai un terme au bout de 4 mois.

Pendant le service national, j’obtiens le grade de sergent, qui aurait pu me diriger vers une carrière militaire, j’en décide autrement. A la fin de mon service je retourne travailler en entreprise.

Au bout de 10 ans d’expérience en entreprise, c’est-à-dire en 1999, je décide de créer ma propre entreprise artisanale de couverture, zinguerie à Brain sur l’Authion dans le Maine-et-Loire. 

Une très bonne expérience sur le plan de la gestion et de la communication, j’avais un peu plus de mille clients.

En 2013, je décide de transmettre mes savoirs faire et compétences à la nouvelle génération de couvreurs. Je rentre au BTP CFA du Maine-et-Loire, en tant que formateur technique et pratique où je dispense des cours de CAP, Mention Zinc et BP ainsi qu’à des stagiaires de l’Ecole Supérieure de Couverture d’Angers.

En 2016, je m’inscris au Concours « Un des Meilleurs Ouvriers de France » dans la classe couverture, ornemaniste, option Couverture. Une envie qui me trottait dans la tête depuis 1994 lors de l’exposition des œuvres MOF au parc des expositions d’Angers.

Après être qualifié pour passer le concours, je commence mon œuvre en décembre 2017, elle représentera 1200 heures de travail, les soirs et les week-ends, ce qui demandera beaucoup de sacrifices sur le plan familial.

Mais les sacrifices auront payé, puisque j’obtiens en 2019 le titre « un des Meilleurs Ouvriers de France ».

Dans la même année, je suis mis à l’honneur concernant les talents de l’artisanat et je m’engage au sein du groupement des MOF du Maine-et-Loire concernant le concours « un des Meilleurs Apprentis de France », dont je suis le président départemental du 49 depuis 2021.